Patrimoines et humanités numériques : quelles formations ?

Du jeudi 21 au samedi 23 juin aura lieu à Paris, dans l’enceinte des Archives Nationales (CARAN) le colloque intitulé « Patrimoines et humanités numériques : quelles formations ? ». Celui-ci est organisé par l’Université de Paris 8 et les laboratoires d’Excellence ARTS-H2H et Paragraphe EA 349.

Le programme, riche et varié, sera notamment l’occasion d’aborder le cas du « monument-augmenté », expression forgée par Patrick Fraysse à partir de l’expérience en réalité augmentée menée en 2009 sur le château de Vincennes1 et qui avait fait l’objet d’une rapide présentation lors du dernier colloque Virtual Retrospect.

Les rapports entre monuments et documents, deux régimes de traces à l’origine distincts, n’ont pas fini d’interroger les nouvelles pratiques de médiation patrimoniale…

  1. En fin d’année 2008, le pôle de compétitivité numérique de la région Île-de-France, Cap Digital, lançait divers appels à projets afin de relancer les investissements économiques dans la Recherche & Développement en Informatique (R&D) et l’innovation numérique. Dans ce contexte, les sociétés Axyz et Art Graphique et Patrimoine se sont associées, sous le titre de Héritage3D, pour proposer, sous l’impulsion et le soutien du Centre des Monuments Nationaux, un projet de réalité augmentée permettant aux visiteurs du Château de Vincennes de découvrir ce que pouvait être l’aménagement intérieur du cabinet de travail du roi Charles V à la fin du XIVe siècle. []

Jessica Fèvres - de Bideran

Jessica de Bideran est actuellement chercheur post-doctoral au sein de l'université Bordeaux Montaigne et est membre de l'équipe MICS du LERASS de l'université de Toulouse. Elle participe ainsi à plusieurs programmes de recherche où il est question de numérisation et de valorisation numérique des patrimoines (monumental documentaire, etc.)...

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Les images de synthèse, des mondes mythiques

Rebecca Allen, Computer animation sequences, simulating the ancient lost city of "UBAR", 1992

L’histoire des images de synthèse reste à écrire1. Mais on peut d’ores et déjà dire que bien avant de captiver les acteurs du patrimoine, les images de synthèse ont d’abord émergé dans un univers hybride, lieu d’expérimentations d’ingénieurs et d’artistes férus d’innovations technologiques et informatiques2. Pour autant, ce qui est frappant dans ces premières expériences, c’est la forte présence de références au passé, aux monuments historiques3, à l’archéologie…

Continuer la lecture de Les images de synthèse, des mondes mythiques

  1. Cf. le programme Hist3D actuellement mené en particulier par l’Ensad, http://hist3d.ensad.fr/le-futur-a-un-passe/ []
  2. Le premier film en images de synthèse animées est ainsi réalisé en 1968 par l’artiste américain Ken Knowlton et représente des formes abstraites. Cf. le site Internet de l’artiste http://www.kenknowlton.com/. Les premiers travaux de l’artiste – un des pionniers de l’art numérique – ont d’ailleurs fait l’objet d’un article en 2005 intitulé « Portrait of the artist as a young scientist », publié dans le YLEM Journal, Jan/Feb 2005, vol. 25, n°2. []
  3. Il me faudra bien sûr revenir sur Cluny III et sa célèbre modélisation « édifiée » en 1992 qui fit couler tant d’encre à l’époque. []

Jessica Fèvres - de Bideran

Jessica de Bideran est actuellement chercheur post-doctoral au sein de l'université Bordeaux Montaigne et est membre de l'équipe MICS du LERASS de l'université de Toulouse. Elle participe ainsi à plusieurs programmes de recherche où il est question de numérisation et de valorisation numérique des patrimoines (monumental documentaire, etc.)...

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn