Archives de catégorie : Note

Réalité augmentée et diorama, évolution et permanence de dispositifs illusionnistes

Visiteurs utilisant un dispositif de réalité augmentée dans le cabinet de travail de Charles V. Château de Vincennes,  châtelet, 2009. Crédits CMN, CNRS, AGP, Axyz.

Hier virtuelle, la réalité se doit désormais d’être augmentée…  Cette technique de visualisation, qui consiste à superposer en temps réel sur un flux vidéo une image en deux ou trois dimensions, a ainsi récemment été exploitée dans des dispositifs de médiation du patrimoine monumental se proposant d’évoquer des états passés de monuments historiques. Un exemple intéressant a en particulier fait l’objet de quelques publications et permet d’ores et déjà d’interroger les spécificités de cet outil1.

Continuer la lecture de Réalité augmentée et diorama, évolution et permanence de dispositifs illusionnistes

  1. Favre-Brun, Aurélie, De Luca, Livio et Hartmann-Virnich, Andreas. (2011) : « De l’acquisition 3D à la réalité augmentée : le cas de la chartreuse pontificale de Villeneuve-lez-Avignon (Gard) », dans Christian Père, & Juliette Rollier (éd.), Actes du colloque Arch-I-Tech 2010, Archéovision n° 5, Bordeaux, éd. Ausonius, pp. 109-117. []

Jessica Fèvres - de Bideran

Jessica de Bideran est actuellement chercheur post-doctoral au sein de l’université Bordeaux Montaigne et est membre de l’équipe MICS du LERASS de l’université de Toulouse. Elle participe ainsi à plusieurs programmes de recherche où il est question de numérisation et de valorisation numérique des patrimoines (monumental documentaire, etc.)…

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Les images de synthèse, des mondes mythiques

Rebecca Allen, Computer animation sequences, simulating the ancient lost city of "UBAR", 1992

L’histoire des images de synthèse reste à écrire1. Mais on peut d’ores et déjà dire que bien avant de captiver les acteurs du patrimoine, les images de synthèse ont d’abord émergé dans un univers hybride, lieu d’expérimentations d’ingénieurs et d’artistes férus d’innovations technologiques et informatiques2. Pour autant, ce qui est frappant dans ces premières expériences, c’est la forte présence de références au passé, aux monuments historiques3, à l’archéologie…

Continuer la lecture de Les images de synthèse, des mondes mythiques

  1. Cf. le programme Hist3D actuellement mené en particulier par l’Ensad, http://hist3d.ensad.fr/le-futur-a-un-passe/ []
  2. Le premier film en images de synthèse animées est ainsi réalisé en 1968 par l’artiste américain Ken Knowlton et représente des formes abstraites. Cf. le site Internet de l’artiste http://www.kenknowlton.com/. Les premiers travaux de l’artiste – un des pionniers de l’art numérique – ont d’ailleurs fait l’objet d’un article en 2005 intitulé « Portrait of the artist as a young scientist », publié dans le YLEM Journal, Jan/Feb 2005, vol. 25, n°2. []
  3. Il me faudra bien sûr revenir sur Cluny III et sa célèbre modélisation « édifiée » en 1992 qui fit couler tant d’encre à l’époque. []

Jessica Fèvres - de Bideran

Jessica de Bideran est actuellement chercheur post-doctoral au sein de l’université Bordeaux Montaigne et est membre de l’équipe MICS du LERASS de l’université de Toulouse. Elle participe ainsi à plusieurs programmes de recherche où il est question de numérisation et de valorisation numérique des patrimoines (monumental documentaire, etc.)…

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

L’histoire, un réservoir d’image

Les voyages d'Alix, T.24 : Lutèce, de Jacques Martin et Vincenzo d'Aprile, éd. Casterman, 2006.

Tout au long du mois d’avril France 5 a diffusé une série de documentaires inspirée du livre de Lorant Deutsch, Métronome1, qui propose de visiter Paris et son histoire à travers les stations de métro de la capitale. La campagne de publicité bat son plein… et ne manque pas de signaler la présence de nombreuses « reconstitutions 3D » venant enrichir le propos. Si des débats s’animent ça et là sur la justesse des propositions historiques de l’ouvrage2, c’est plutôt la « nouveauté » de ces images que j’aimerai questionner… Pour aborder ces nouvelles pratiques audiovisuelles, il convient de les replacer dans un contexte médiatique plus large. Malgré la modernité des images de synthèse, celles-ci s’inscrivent en effet dans une tradition qui émerge au XIXe siècle.

Continuer la lecture de L’histoire, un réservoir d’image

  1. Docu-fiction de 4 x 52 min, co-production Indigènes-Froggies-Carpo16, auteurs : Lorant Deutsch et Fabrice Hourlier, réalisateur : Fabrice Hourlier. A noter qu’aucun historiens n’est cité dans la campagne publicitaire. []
  2. Rares sont les critiques, tant les médias louent le travail, pourtant plus qu’imprécis et problématique de ces « restitutions » historiques. Cf. toutefois http://www.histoire-pour-tous.fr/actualite/58-television/4067-metronome-l-deutsch-france-5.html []

Jessica Fèvres - de Bideran

Jessica de Bideran est actuellement chercheur post-doctoral au sein de l’université Bordeaux Montaigne et est membre de l’équipe MICS du LERASS de l’université de Toulouse. Elle participe ainsi à plusieurs programmes de recherche où il est question de numérisation et de valorisation numérique des patrimoines (monumental documentaire, etc.)…

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

… ou le passé retrouvé

L'église de Combray. A la recherche du temps perdu, t.1. Adaptation en bande dessinée par Stéphane Heuet, éd. Guy Delcourt, 1998.

« Que je l’aimais, que je la revois bien, notre Église ! Son vieux porche par lequel nous entrions, noir, grêlé comme une écumoire […], tout cela faisait d’elle pour moi quelque chose d’entièrement différent du reste de la ville : un édifice occupant, si l’on peut dire, un espace à quatre dimensions – la quatrième étant celle du Temps – déployant à travers les siècles son vaisseau qui, de travée en travée, de chapelle en chapelle, semblait vaincre et franchir non pas seulement quelques mètres, mais des époques successives d’où il sortait victorieux… »1

Continuer la lecture de … ou le passé retrouvé

  1. Marcel Proust, Du côté de chez Swann, éd. folio, Paris, 1987, pp. 58-60. []

Jessica Fèvres - de Bideran

Jessica de Bideran est actuellement chercheur post-doctoral au sein de l’université Bordeaux Montaigne et est membre de l’équipe MICS du LERASS de l’université de Toulouse. Elle participe ainsi à plusieurs programmes de recherche où il est question de numérisation et de valorisation numérique des patrimoines (monumental documentaire, etc.)…

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

L’âge du Virtuel

L’ouverture de ce carnet s’inscrit dans le cadre de ma thèse d’Histoire de l’Art qui interroge l’émergence des pratiques infographiques dans les disciplines historiques et la production d’images de synthèse pour étudier et/ou valoriser le patrimoine monumental. Plus précisément, il s’agit d’appréhender la diversité des usages infographiques au sein de la sphère patrimoniale et de questionner ainsi les modifications épistémologiques et culturelles qui sont en jeu.

Jessica Fèvres - de Bideran

Jessica de Bideran est actuellement chercheur post-doctoral au sein de l’université Bordeaux Montaigne et est membre de l’équipe MICS du LERASS de l’université de Toulouse. Elle participe ainsi à plusieurs programmes de recherche où il est question de numérisation et de valorisation numérique des patrimoines (monumental documentaire, etc.)…

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn